Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Qui suis-je ?

Leïla Shahshahani. Journaliste indépendante basée à Grenoble, avec un fort penchant pour la montagne politiquement et socialement engagée. Je passe mon tour pour l'engagement technique.

Publié par Leïla Shahshahani

vendredi 24 décembre

 

Notre groupe a quitté Jérusalem au petit matin pour rejoindre la manifestation pacifique hebdomadaire du village de Al Waladja, dans les environs de Bethleem, aux côtés d'autres internationaux, de Palestiniens et d'Israéliens anti-colonialistes. La police était au courant de notre présence et a installé des checkpoints volants. Grâce à la réactivité des organisateurs palestiniens, nous avons réussi à contourner les controles en passant par des petites routes. Nous avons finalement rejoint le départ du cortège de la manifestation, comptant environ 150 à 200 participants. Celle-ci s'est déroulée dans le calme, a franchi la tranchée délimitant le tracé du mur en construction, et a ensuite longé le futur tracé du mur. De nombreux slogans ont été chanté pour protester contre la construction de ce mur illégal, accompagnés de plusieurs discours, dont celui du maire du village et de Shirin, une palestinienne résidente d'Al Waladja engagée dans le mouvement de résistance non-violente. L'armée israélienne n'a pas fait de démonstration de force, contrairement à ce qui s'est passe dans le village de Bilin le meme jour (voir les photos). La manifestation s'est dispersee dan le calme.

Al-wal.jpg

drapeau.jpg

mur-al-wal.jpg

Nous avons ensuite rejoint Bethleem et investi la place de la Nativite, vetus de chasubles jaunes fluo "Free Palestine", distribuant des cartes de Noel "special Palestine" a des centaines de pelerins du monde entier. Un peu plus tard, nous avons entendu un membre de l'unite de negociation" de l'OLP a propos de la situation actuelle : "Depuis la mise en place de checkpoints, de tres nombreux pelerins ne peuvent plus venir celebrer Noel a Bethleem (...) Ici comme ailleurs en Palestine, Israel mene une strategie de suffocation et d'asphyxie du peuple palestinien, pour l'encourager a fuir son propre pays. Avec le soit-disant "processus de paix", la population des colons est passee de 200 000 a 500 000", constate-t-il.

free-palestine.jpg

 

 

Le soir, nous avons ete accueilis dans le camp de refugies d'Aida, proche de Betheem. Nous y avons passe la nuit, la plus grande partie des personnes etant logees dans des familles du camp. 5000 personnes vivent ici, dont 66% ont moins de 18 ans. Depuis 2005, le camp est encercle par le mur. La troupe d'artistes Al-Rowwad tente de redonner espoir aux refugies du camp, l'un des trois camps de la municipalite de Bethleem.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article