Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Qui suis-je ?

Leïla Shahshahani. Journaliste indépendante basée à Grenoble, avec un fort penchant pour la montagne politiquement et socialement engagée. Je passe mon tour pour l'engagement technique.

Publié par Leïla Shahshahani

Après une courte nuit sur le sol un peu dur de notre salle de "retention", agrémentée d'un sandwich et d'un coca obtenus à force d'aboyer (au sens propre, pour bien nous faire remarquer, seule technique pour obtenir gain de cause), une vingtaine d'entre nous a embarqué pour Paris par le vol de Turkish Airlines de 7h30. Il a encore fallu régler le cas d'un ou deux billets "problématiques", mais sans se passer le mot, la consigne était entendue : tout le monde rentre, ou personne. Pas question d'entrer dans l'avion tant que tout le monde n'a pas franchi le guichet d'embarquement. Et il semblait peu probable que nous restions tous immobilisés, et l'avion avec, tant les autorités turques devaient avoir à cœur de se débarasser de nous au plus vite ! Nous avons atterri à Roissy à 10h15 lundi matin.

Pendant ce temps, les participants de la mission "Bienvenue en Palestine" emprisonnés à leur arrivée à Tel Aviv sont toujours détenus, et ont entamé une grève de la faim de solidarité à l'occasion de la "Journée des prisonniers palestiniens", ce mardi 17 avril. Aujourd'hui, à Lyon, une centaine de personnes a occupé les locaux de la Préfecture du Rhône (voir la vidéo) pour protester contre l'emprisonnement en Israël des participants à la mission, dont une trentaine viennent de la région lyonnaise (voir les photos et la vidéo de l'évacuation par la police).


IMG 2028IMG 2029IMG_2038.JPG

(Photo : dans la passerelle d'embarquement, en attendant que toutes les personnes de notre groupe soient bien passées)

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article