Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Qui suis-je ?

Leïla Shahshahani. Journaliste indépendante basée à Grenoble, avec un fort penchant pour la montagne politiquement et socialement engagée. Je passe mon tour pour l'engagement technique.

Publié par Leïla Shahshahani

Dimanche 27 décembre, le Caïre, 20h.

Les 300 Français (plus une centaine de Belges et d'Italiens) participant à la marche pour Gaza sont rassemblés en ce moment devant l'ambassade de France au Caire. Une délégation a été reçue et la bonne nouvelle est tombée : nous prenons la route ce soir avec les bus en direction d'Al-Arish. Les autorités françaises ont été sollicitées à la demande des organisateurs de la Marche pour intervenir auprès du gouvernement égyptien afin de résoudre un problème avec la compagnie de bus. Celle-ci était menacée d'avoir des ennuis si elle nous achemeninait vers Al-Arish. La question semble résolue. Dans moins de deux heures, nous devrions être en route. Mais jusqu'où?

Pendant ce temps les musiciens du groupe du Ministère des Affaires Populaires (MAP) jouent sur le trottoir devant l'ambassade. L'humeur est bonne.

A 16h30 cet après-midi, avec quelques centaines de marcheurs de toutes nationalités, nous nous sommes regroupés sur les berges du Nil (quartier de Garden City) pour commémorer "l'anniversaire" du bombardement massif de Gaza et appeler les autorités égyptiennes à nous laisser entrer dans Gaza. Cette initiative a été lancée par la coordination américaine.

Mis en ligne par Cécile Eichinger après un a
ppel téléphonique de Leïla.
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

pradier pascal 28/12/2009 14:29


bravo pour ce que vous faites milles penser pour toutes les personnes dans la marche situ vois celine et mathias de marseille un bonjour particulier j'essaie de faire dela pub chez mermet la bas
sij'y suis etsur rmc info mille salutation et bravo on a manifesté a marseiille