Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Qui suis-je ?

Leïla Shahshahani. Journaliste indépendante basée à Grenoble, avec un fort penchant pour la montagne politiquement et socialement engagée. Je passe mon tour pour l'engagement technique.

Publié par Leïla Shahshahani

Dimanche 27 décembre 23h, le Caire

Retournement de situation ! Après avoir autorisé les marcheurs à se rendre à Al-Arish en bus comme cela était prévu de longue date, les autorités égyptiennes ont changé d'avis.

SMS reçus de Leïla dans la soirée :

A 21h
"Les bus ont été interdits. Quarante marcheurs bloquent la grande avenue de l'ambassade de France le long du Nil assis par terre en criant "libérez Gaza!". Les marcheurs déplient les matelas et duvets. On fait des chaînes, les flics arrivent ! On ne bouge pas d'un pouce, on est couché en travers de la route jusqu'au matin si la police ne nous dégage pas. On dort à tour de rôle".

A 23h30
"On braque des jets d'eau sur nous mais pour l'instant on ne bouge pas. La situation risque de se tendre".

A 0h03
"On se rabat sur le trottoir de l'ambassade de France, à l'étroit, avec la promesse de négociation demain vers 9h30".

A 1h09
"La tension est montée d'un cran, ça chauffe ! Les policiers nous chargent contre le mur de l'ambassade".

Dépêche de l'AFP ici (en français) et ici (en anglais).
Journal de France Inter de 8h lundi 28/12 en direct du Caire. Monseigneur Gaillot interviewé dénonce le blocus de Gaza et regrette la position de l'Egypte d'interdire la marche vers Gaza : "c'est un crime!".

LesCousines.jpgTrois cousines au Caire pour demander la levée du blocus de Gaza.
Ici bloquant l'avenue devant l'ambassade de France.

Mis en ligne par Cécile Eichinger
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

K 28/12/2009 06:00


Communiqué AFP ici :
http://bit.ly/57eSIf