Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Qui suis-je ?

Leïla Shahshahani. Journaliste indépendante basée à Grenoble, avec un fort penchant pour la montagne politiquement et socialement engagée. Je passe mon tour pour l'engagement technique.

Publié par Leïla Shahshahani

La compagnie aérienne allemande Lufthansa obéit aux ordres d'Israël et annule les billets de ses passagers, participant (ou pas !) à la mission "Bienvenue en Palestine". Ils se présenteront dimanche, comme prévu, à leurs comptoirs d'embarquement pour exiger le respect du droit international. Voici le récit des faits publié sur le site de la mission.


La compagnie Lufthansa viole le droit international


Plusieurs dizaines de passagers ayant acheté un billet d’avion pour se rendre à Tel Aviv le dimanche 15 avril ont été avisés jeudi par la compagnie aérienne Lufthansa que leur réservation était annulée, « sur ordre d’Israël ».

« Israël a produit une liste de noms de personnes auxquelles ce pays interdit l’entrée. Le vôtre est dessus, ce qui nous amène à annuler votre billet, et nous recréditons dans la foulée votre carte bancaire », ont ainsi déclaré des employés de Lufthansa à des voyageurs.

N’ayant pu discerner, dans les listes de voyageurs préalablement transmises à Israël par les compagnies aériennes, ceux qui avaient l’intention de participer à la mission Bienvenue Palestine et de ceux qui n’étaient pas concernés, le gouvernement israélien, grand habitué des « dommages collatéraux » a apparemment décidé de les mettre en vrac sur sa liste noire. Au moins deux personnes non concernées par la mission, et ayant prévu pour leur part de séjourner en Israël, nous l’ont fait savoir dans la soirée de jeudi.

Les passagers des vols Lufthansa n’ont commis aucune infraction, et n’acceptent pas ces méthodes mafieuses, favorisées par les gouvernements complices de l’enfermement du peuple palestinien, à commencer par le gouvernement français.

C’est pourquoi, avec le soutien de nombreux amis, ils se présenteront, comme prévu, dans leurs aéroports d’embarquement ce week-end, pour rappeler que la Cisjordanie, pas plus que le reste de la Palestine, n’appartient pas à Israël, et pour exiger le respect du droit international.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article