Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Qui suis-je ?

Leïla Shahshahani. Journaliste indépendante basée à Grenoble, avec un fort penchant pour la montagne politiquement et socialement engagée. Je passe mon tour pour l'engagement technique.

Publié par Leïla Shahshahani

Lorsque la communauté internationale démissionne de ses responsabilités ou, pire, se fait complice de crimes commis sur des populations civiles, le citoyen n'a plus qu'à agir avec les moyens dont il dispose.

Après la sentence prononcée contre la militante des droits de l'homme Sakina Arnaud, un manifeste vient d'être lancé à l'attention du gouvernement français et du ministre de la Justice en particulier, que chacun peut désormais signer.

Le manifeste, qui s'incrit dans le cadre de la campagne "Boycott, Désinvestissement, Sanctions" déclare notamment :
"Je participe au boycott des produits de l'occupant israélien des territoires palestiniens, et refuse ainsi de me rendre complice des crimes commis par l'Etat d'Israël contre un peuple sans défense, et en violation totale du Droit International dont le droit humanitaire".

Pour signer le manifeste, cliquer ici

Pendant ce temps, la première session internationale du Tribunal Russell sur la Palestine, inauguré en mars 2009 avec Jean Ziegler, Ken Loach, Leïla Shahid et bien d'autres, ouvre ses portes à Barcelone début mars 2010
Sa mission :

"Démontrer dans quelle mesure les Etats tiers et Organisations internationales sont complices, par leur passivité et/ou par leur soutien actif, des violations des droits du Peuple Palestinien commises par Israël, et du fait que cette situation perdure et s’aggrave. Il s’agira par la suite d’établir comment cette complicité donne lieu à des responsabilités internationales."

 

Localement à Grenoble, l'Association France-Palestine Solidarité Isère apelle à une série d'initiatives en février et mars.
Plus d'infos sur le site de l'AFPS 38
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article