Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Qui suis-je ?

Leïla Shahshahani. Journaliste indépendante basée à Grenoble, avec un fort penchant pour la montagne politiquement et socialement engagée. Je passe mon tour pour l'engagement technique.

Publié par Leïla Shahshahani

Plusieurs centaines de citoyens pacifiques du monde entier se rendent dans leurs aéroports pour rejoindre la Palestine et répondre à l'invitation de nombreuses organisations représentant la société civile de Cisjordanie, dans le cadre de l'opération Bienvenue en Palestine. Nous atterrirons à l'aéroport de Tel Aviv, passage obligé, Israël contrôlant tous les points d'accès aux territoires occupés palestiniens. Cette fois-ci, nous ne ferons pas croire que nous allons faire du tourisme en Israël par crainte de se voir refoulés et humiliés à l'aéroport. Nous avons depuis de nombreux mois annoncé haut et fort que nous souhaitions simplement nous rendre en Palestine. Nous refusons ce "blocus" insidieux imposé à tout visiteur souhaitant se rendre en Palestine, visant à isoler encore un peu plus la population des territoires occupés.

 

Israël vient de lancer une vaste campagne de battage médiatique pour tenter de discréditer notre venue, n'hésitant pas à nous traiter d'antisémites ou de dangereux terroristes. Les rumeurs les plus folles circulent aussi sur internet. Il paraîtrait même que nous allons détourner des avions !? Les médias ont maintenant les yeux braqués sur l'aéroport de Tel Aviv, où nous devons débarquer demain. Mais les témoins ne sont pas les bienvenus. Déjà des participants ont été arrêtés à leur arrivée et des journalistes empêchés d'embarquer à Amsterdam (voir l'article de Mondoweiss). Nous apprenons à l'instant que des participants au voyage viennent d'être refusés d'embarquement à Paris par la compagnie hongroise Malev ! Ils viennent de porter plainte.

 

Nous avons appris en début d'après-midi que le gouvernement israélien a envoyé des listes avec des centaines de noms de passagers pour demander aux compagnies aériennes de ne pas les laisser embarquer. Des passagers auraient même été contactés par les compagnies aériennes qui espèrent les dissuader d'embarquer. Mais jusqu'où ira-t-on ? Vais-je bientôt être empêchée de sortir de chez moi parce que je constitue un danger pour la sécurité d'Israël ? Israël est en train de montrer à la face du monde qu'en plus du blocus de Gaza, il y a donc bien un blocus de la Cisjordanie. Tout cela dans la plus grande illégalité au regard du droit international bien entendu !

Un appel à mobilisation dans les aéroports vient d'être lancé pour soutenir les participants en partance.

 

Nous sommes quatre Grenoblois à participer à ce voyage (voir l'article des Antennes). Nous sommes munis de lettres d'élus qui ont accepté de contacter le Ministère des affaires étrangères et le Consulat de France à Tel Aviv pour leur demander de veiller à l'application de nos droits lors de notre arrivée en Israël. Nos élus mobilisés :

- Michel Issindou, député-Maire de Gières

- José Arias, Conseiller général du canton de Saint-Martin-d'Hères sud ; Vice-Président du Conseil général

- Elisabeth Legrand, Conseillère générale du canton d'Echirolles-Ouest

- Sylvette Rochas, Conseillère générale du canton d'Echrolles-Est/Bresson

- Robert Veyret, Conseiller général du canton de Rives ; Vice-Président du Conseil général

- Olivier Bertrand, Président du groupe des élus Europe Ecologie les Verts au Conseil Général de l'Isère

- Hakim Sabri, Président du groupe écologiste à la ville de Grenoble
- Monique Vuaillat, adjointe au maire de Grenoble et enseignante

 

Dans sa réponse au Député-Maire Michel Issindou, le Consulat général de France à Jérusalem écrit que "les services consulaires français exerceront auprès de ses ressortissants leur mission d'assistance et protection consulaire en tant que de besoin, comme ils le feront pour l'ensembe de nos concitoyens qui sont amenés à se rendre en Israël et dans les Territoires palestiniens".

Pour exemple, voici le mail adressé par Olivier Bertrand à la Consule Générale :


Madame la Consule générale,

Cet été plusieurs initiatives sont prises par des associations, des syndicats et des mouvements politiques de toute l’Europe visant à faire respecter le droit international dans les territoires occupés par l’état d’Israël.
Outre la campagne « Un bateau pour gaza » qui a démarré, plus de 500 européens vont se rendre en Israël à partir du 8 juillet dans le cadre de la campagne « Bienvenue en Palestine » visant à faire respecter le droit d’entrée en Palestine.
Les quelques 500 personnes qui participeront à cette campagne arriveront toutes ensembles, le 8 juillet, à l’aéroport Ben Gourion de Tel-Aviv et ne veulent pas cacher le fait qu’elles comptent se rendre en territoires occupés.

Madame, nous vous serions obligés de bien vouloir demander aux autorités israéliennes qu’elles ne s’opposent pas, une nouvelle fois, au droit international et qu’elles n’empêchent donc pas des ressortissants français de se rendre en Palestine. Nous comptons aussi sur votre vigilance pour que les droits et l’intégrité de nos compatriotes soient bien respectés à l’aéroport.

Nous vous prions Madame la Consule, de recevoir nos respectueuses salutations.

Olivier Bertrand – Président du groupe des élus Europe Ecologie les Verts au Conseil général de l’Isère
Hakim Sabri – Président du groupe écologiste à la Ville de Grenoble

 

Vous pourrez suivre le déroulement du voyage sur le site de la mission Bienvenue en Palestine, ou sur le site d'Europalestine ou encore sur ce blog si l'accès à internet le permet. 

 

Lire aussi : l'article de Sam Bahour "Si vous pouvez entrer" (traduit en français) dans le Guardian

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article