Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Qui suis-je ?

Leïla Shahshahani. Journaliste indépendante basée à Grenoble, avec un fort penchant pour la montagne politiquement et socialement engagée. Je passe mon tour pour l'engagement technique.

Publié par Leïla Shahshahani

Voilà... Israël a arrêté dans les eaux internationales le "Rachel Corrie" qui naviguait pour Gaza chargé d'aide humanitaire. Il a expulsé ses passagers, dont un prix nobel de la Paix et un ancien haut responsable des Nations-Unies.

 

Israël refuse toute enquête internationale et se dit capable de mener sa propre enquête. Le criminel enquêtant sur ses propres actes... il fallait y penser. A part gesticuler, que fait la communauté internationale ?

 

Pendant ce temps, un partisan de la paix israélien de 86 ans, Uri Avnery, est tabassé après une manifestation pacifique à Tel-Aviv.

 

Tandis que la résistance non violente palestinienne continue d'être réprimée par l'armée israélienne, à Bilin et ailleurs, où l'on arrête aussi des enfants de douze ans dans les champs d'oliviers.

 

Quelques jours après la tuerie des neuf passagers du navire turc Mavi Marmara, les réactions de citoyens choqués par l'agressivité et l'impunité d'Israël, comme celle de l'écrivaine libanaise Dominique Eddé se multiplient. Tant que nos gouvernements se rendront complices des crimes d'Israël, la mobilisation citoyenne doit s'intensifier et les actions de boycott se multiplier, à tous niveaux jusque dans les salles de cinéma Utopia. Sur Le Post, la co-fondatrice du réseau français de cinémas indépendants explique sa décision.

 

A Grenoble, environ 2000 personnes ont manifesté samedi 5 juin pour demander la levée du blocus de Gaza et protester contre l'attaque de la flottille humanitaire.

 

Une pétition internationale est en ligne pour demander l'ouverture d'une enquête internationale et la levée du blocus de Gaza.

 

break-the-siege.jpg

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article