Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Qui suis-je ?

Leïla Shahshahani. Journaliste indépendante basée à Grenoble, avec un fort penchant pour la montagne politiquement et socialement engagée. Je passe mon tour pour l'engagement technique.

Publié par Leïla Shahshahani

ArticleDL.jpg

Ce dimanche 15 avril, nous serons environ un millier de Français et d'internationaux du monde entier à nous rendre en Palestine où nous sommes attendus pour participer à la construction d'une école à Bethléem et d'un musée sur l'histoire des réfugiés palestiniens, à la réparation de puits endommagés par les colons et à la plantation d'arbres fruitiers (voir l'article d'aujourd'hui du DL en pièce jointe). Du moins à tenter de nous y rendre, puisque lors de notre tentative de juillet dernier, nous étions 300 Français à nous voir refuser l'embarquement à Roissy CDG sur ordre d'Israël. Ordre que notre gouvernement s'était empressé d'exécuter, nous conduisant même dans des commissariats parisiens après nous avoir arrosé de bombes lacrymogènes alors que nous protestions pacifiquement. Quant à ceux qui sont passés entre les gouttes de la fameuse "liste noire", ils ont eu le privilège, avec d'autres internationaux, de séjourner quelques jours dans les prisons israéliennes. Dans le même temps, étrangement, le ministre des affaires étrangères Alain Juppé rappelait "son attachement à la liberté de circuler vers la Cisjordanie"...

Cette année, le gouvernement français fait du zèle. Alors même qu'une délégation de la mission "Bienvenue en Palestine" est venue lui faire-part de son projet et de ses intentions pacifiques, précisant bien que nous ne ferions que transiter par Israël qui contrôle toutes les frontières de la Cisjordanie et ne nous laisse pas le choix, il annonce sur le site du Ministère des affaires étrangères que les participants à la mission sont susceptibles d'être détenus en Israël (voir l'annonce). Il faut croire que nous l'aurons bien mérité, même si toutes ces entraves sont parfaitement illégales. Il faut croire aussi que plus c'est gros, plus ça passe (lire "Israël aboie, le gouvernement français se couche"). De l'autre côté de la Méditerranée, une trentaine d'organisations et associations de la société civile palestinienne nous attendent, tout comme le maire et le gouverneur de Bethléem. Quant aux militants israéliens opposés à l'occupation qui comptent venir nous accueillir à l'aéroport, ils sont harcelés par le Shin-Bet, l'agence de contre-espionnage israélienne (lire l'article du quotidien israélien Haaretz). En France, les syndicats aériens Sud et CGT de Roissy ont exigé des autorités françaises qu'elles garantissent la liberté de circulation des participants à la mission. Le MRAP a lui aussi apporté son soutien officiel à l'occasion de son récent congrès national, et bien d'autres, notamment des personnalités comme Jean Ziegler, Jacques Gaillot, Noam Chomsky, Desmond Tutu etc. .

Et dire qu'en septembre dernier, les fanatiques de la Ligue de défense juive - une organisation considérée comme terroriste en Israël et aux Etats-Unis du fait de leurs actions violentes, mais autorisée en France ! - ont pu embarquer tranquillement à Roissy après avoir affiché ouvertement leur intention d'aller prêter main forte (et armée !) aux colons de Cisjordanie (voir l'article de Rue 89). Le gouvernement français a laissé faire. Cherchez l'erreur.

Pendant ce temps, la colonisation s'amplifie, les destructions des maisons palestiniennes se poursuivent, l'eau et les ressources naturelles continuent d'être confisquées. C'est tout un peuple qui subit, au quotidien, les humiliations de l'armée d'occupation israélienne. Les prisonniers palestiniens, enfermés dans les prisons israéliennes sans charge ni aucune forme de procès, se mettent en grève de la faim au péril de leur vie pour protester contre la détention administrative.

Tout ce que nous pouvons faire, c'est continuer à témoigner notre solidarité et intensifier la pression sur nos gouvernements pour qu'un jour, ils aient le courage de sanctionner Israël tant qu'il sera hors-la-loi. L'acharnement des dirigeants de l'Etat d'Israël ne met pas seulement en danger les Palestiniens et les Israéliens eux-mêmes, il menace de mettre le feu à l'ensemble du Moyen-Orient, voire au-delà. Son empressement à bombarder l'Iran, avec le soutien escompté des Etats-Unis, illustre ce sombre tableau.

La route est longue, mais la campagne internationale de boycott BDS (www.bdsfrance.org) et les actions de sensibilisation de l'opinion publique internationale gagnent du terrain. Il n'est pas l'heure de nous résigner, dans ce combat comme dans bien d'autres, à toutes les échelles, mais bien de nous réveiller !

 

Pour suivre le fil du voyage :

- Ce blog, que je tenterai de mettre à jour.

- Le site de la mission : http://bienvenuepalestine.com et sa page Facebook
- Le site d'Europalestine : www.europalestine.com et le Twitter @touspalestine

 

BienvenuePalestine011

VolFrancePalestine

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article