Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Qui suis-je ?

Leïla Shahshahani. Journaliste indépendante basée à Grenoble, avec un fort penchant pour la montagne politiquement et socialement engagée. Je passe mon tour pour l'engagement technique.

Publié par Leïla Shahshahani

Le 28 septembre, un club sportif de la commune de Fontaine (Isère), attenante à Grenoble, prévoit d'accueillir un sergent de l'armée israélienne Tsahal dans l'un des gymnases de la ville, pour dispenser des cours de "combat" (self defense - Krav Maga).
(http://aisd38.free.fr/stagesetformati1/index.html)

De nombreux citoyens, juste informés, commencent à s'indigner de cette provocation quelques jours après les massacres perpétrés par l'armée israélienne sur la population civile de Gaza.

Quelques-uns d'entre nous viennent d'envoyer une lettre ouverte au Maire de Fontaine, Jean-Paul Trovero (PCF), pour lui demander d'annuler la venue de ce soldat dans les plus brefs délais. Une grande mobilisation locale, régionale et nationale est nécessaire pour pousser le maire à cette décision, et pour décourager d'autres maires de France de permettre de telles initiatives sur leurs communes.

Plus la mobilisation sera forte, plus l'armée de Tsahal comprendra qu'elle n'est la bienvenue ni en France, ni ailleurs.

Vous trouverez ci-dessous la lettre ouverte au maire ainsi que les coordonnées pour lui écrire à votre tour. Vous pouvez reprendre cette lettre ou écrire vous aussi ne serait-ce que quelques mots exprimant votre refus à Jean-Paul Trovero.

Adresse postale : 89 Mail Marcel Cachin, 38 600 Fontaine
Tél. : 04 76 28 75 75 ; fax : 04 76 53 05
51

Email : mairie@ville-fontaine.fr (copie à : sportsva@ville-fontaine.fr)

Lettre ouverte à Monsieur Jean-Paul Trovero, maire de Fontaine (Isère)
Refusez la leçon de combat d’un soldat israélien à Fontaine !


Grenoble, le 30 août 2014
Monsieur le Maire,

Nous apprenons avec consternation que l’ « Association iséroise de self défense – Krav Maga », située sur votre commune de Fontaine, doit accueillir le 28 septembre prochain un sergent de l’armée israélienne Tsahal dans le cadre d’un « stage exceptionnel » au gymnase Robert Vial. Le club se vante sur son site internet qu’il s’agit d’une première en France (http://aisd38.free.fr/stagesetformati1/index.html).

Monsieur le Maire, il en va de votre devoir moral que cette première ne se produise pas sur votre commune.

Vous n’ignorez pas les massacres tout juste perpétrés sur les civils de Gaza par l’armée israélienne Tsahal. L’ONU fait état à l’heure qu’il est de 2076 morts, dont 1454 civils, parmi lesquels 491 enfants et 253 femmes, et de 475 000 personnes déplacées, soit plus du quart de la population de Gaza. Les hôpitaux, les écoles et les mosquées ne sont pas épargnés. Cette même armée avait déjà assassiné près de 1 400 Palestiniens (parmi lesquels 900 civils dont plus de 300 enfants) lors de l’opération « Plomb durci » entre décembre 2008 et janvier 2009. Les frappes soi-disant ciblées de l’une des armées les plus puissantes du monde sont tout simplement destinées à terrifier une population entière.

Comment un citoyen de conscience pourrait-il accepter aujourd’hui en France, sur sa commune, la venue d’un soldat de cette armée criminelle pour donner des « leçons » de combat ? Qui plus est dans une installation de la municipalité, bafouant encore davantage l’honneur de la ville de Fontaine et de ses administrés. C’est une véritable provocation et un outrage aux victimes de Gaza. L’Etat d’Israël est un état hors-la-loi qui viole impunément les résolutions du droit international. C’est un état colonial qui occupe illégalement la Palestine, volant la terre et l’eau des Palestiniens, édifiant un mur d’apartheid, bafouant le droit au retour des réfugiés palestiniens et imposant un blocus illégal à 1,8 millions de Gazaouis depuis 2007. Son armée est une armée d’occupation qui emprisonne les enfants palestiniens. Sans parler des innombrables prisonniers politiques enfermés dans les geôles israéliennes, parmi lesquels beaucoup sont en grève de la faim.

En matière de sports, l’Etat Israël n’en est pas non plus à un crime près. Le 8 août dernier, le footballeur palestinien Ahmed El Qatari (20 ans), qui allait commencer sa carrière au FC Barcelone est mort dans les bombardements de Gaza. Les footballeurs Udai Jaber (19 ans) et Ahed Zaqqut (49 ans) ont également été tués quelques jours plus tard, tout comme les quatre enfants qui jouaient au foot sur une plage de Gaza. Sans parler du stade de Gaza plusieurs fois détruit par l’armée israélienne. Ou encore des nombreux sportifs emprisonnés par Israël, à l’instar du footballeur Mahmoud Sarsak, placé sans raison en détention administrative en juillet 2009 et libéré le 10 juillet 2012 sous le poids de la mobilisation internationale au terme d’une grève de la faim de trois mois. Israël et ses soldats n’ont décidément pas de leçons à donner à nos citoyens en matière de sport et de fair-play.

La campagne internationale pour l’application de sanctions à l’encontre de l’Etat d’Israël, qui ne cesse de s’amplifier, s’applique également au sport. Face au silence ou à la complicité des gouvernements occidentaux, dénoncés également par le Parti communiste français que vous représentez en tant qu’élu, la campagne BDS (Boycott - Désinvestissements - Sanctions) est la seule arme non-violente qui reste à la disposition des citoyens pour contraindre Israël à respecter le droit international. En 2011, le Parti communiste français de l’Isère s’exprimait ainsi : « Nous ne pouvons plus accepter que les autorités israéliennes continuent la colonisation, achèvent la construction du mur d'annexion, poursuivent le blocus de Gaza, tout en s'accordant régulièrement un consternant « droit » de répression et de bombardements, au prix de crimes de guerre répétés ».

Trois ans plus tard, rien n’a changé, tout a empiré. Monsieur le Maire, vous avez aujourd’hui l’occasion, à votre niveau, de transformer la parole politique en actes. Nous vous demandons, avec la plus grande insistance et dans les plus brefs délais, d’annuler la venue du soldat israélien Kfir Itzhaki à Fontaine et la tenue de ce stage sur votre commune. Au nom des Palestiniens qui réclament justice, au nom de la paix que votre ville se vante d’incarner en plantant un arbre le 20 septembre prochain, au nom de l’humanité tout simplement. Nous rendons notre lettre publique car les citoyens de Fontaine, et plus généralement de
l’agglomération grenobloise et de France, sont en droit d’être informés et de s'indigner.

Premiers signataires, pour Isère Palestine :

Asmae Kharboub (Fontaine)
Imen Boukriss (Echirolles)
Naïma Ahdidan (Grenoble)
Fatiha Abdelhadi (Grenoble)
Leïla Shahshahani (Saint-Martin-d’Hères)
Mathieu Ozanon (Grenoble)
Bilal Ben Rjeb (Grenoble)

Contact : iserepalestine@gmail.com ; 07 58 67 14 77

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Campana 01/09/2014 08:47

http://www.europalestine.com/spip.php?article4466

Campana 30/08/2014 16:37

Je suis surpris par le ton donné à votre texte, "pousser le maire à cette décision"; Ca sera surement pas difficile étant donner ses positions claires en faveur de la Palestine. Pas d'erreur, pas d'amalgamme, c'est pas au PCF que vous trouverez des élus pro-Tsahal !!! A moins que ce soit une campagne dont les enjeus sont autres que le combat pour une Palestine libérée de l'oppression…

degrenobleagaza 31/08/2014 21:16

J'ose espérer en effet que le maire de Fontaine ne verra rien à redire à annuler la venue de ce soldat israélien dans un gymnase de sa ville et à se prononcer sur les activités de ce club qui ne cache pas ses liens étroits avec l'armée israélienne. C'est tout de même incroyable qu'un tel club puisse proposer ces "activités" dans l'une de nos communes, qui plus est PCF. On a du mal à croire que l'adjointe aux sports y compris ignore ces activités alors que le club est mentionné sur les pages de la mairie. En tout cas maintenant ils en sont informés. Devant le caractère urgent de la chose, la venue du soldat étant annoncée pour le 28 septembre, il était urgent de se mobiliser massivement pour faire bouger les choses rapidement. Il est également important que l'affaire soit connue à l'échelle nationale afin que ce soldat ne tente pas de multiplier ces stages dans d'autres communes. Concernant le PCF, je rappelle toutefois que malgré ses appels à des sanctions contre Israël, ce parti a une position tout à fait timorée sur la campagne de boycott d'Israël et qu'il serait temps qu'il la soutienne de manière officielle et sans ambiguïté. Nous espérons que notre mobilisation fera avancer les choses dans ce sens. Et nous attendons avec impatience des nouvelles de Monsieur Jean-Paul Trovero.